Témoignages

Quand le manque d'intelligence et le zèle aboutit à de la dictature... Où est la limite?

Cannes, 17 novembre, Etienne AUJEAN, médecin, se rendait à son cabinet.

Il a été verbalisé, car « il me fallait une attestation employeur. Or, je n’ai pas d’employeur puisque j’exerce une profession libérale. Tous mes papiers étaient bien sûr en règle ».

Le médecin va contester le PV. (lire l’article)

Vesoul, 24 avril, une retraitée de 73 ans malade d’Alzheimer, a été verbalisé pour s’être trompé de date sur son attestation. 

Elle a été condamnée le 4 décembre pour ne pas avoir présenté une attestation dérogatoire de déplacement valide lors du premier confinement.

La retraitée été suivie depuis 5 ans par un neurologue, les policiers disent ne pas s’être aperçue de sa maladie…

Sa fille a contesté l’amende, cependant rien n’y fait, l’amende a été majoré et a dû être payé. Quelle tristesse… (lire l’article

Des décisions sont prises sans aucune consultation, ni considération.
Les politiques ne savent pas où ils vont et les hauts fonctionnaires de même.

Le 16 novembre 2020 : le directeur Général de l’ARS (Agence Régionale de Santé) a pris un arrêté relatif à la suspension de la formation préparant au diplôme d’état d’infirmier (Lire l’arrêté)

Le 24 novembre 2020 : Les étudiants en Soins Infirmiers manifestent devant les locaux de l’ARS. (Voir les photos)

Le 25 novembre 2020 : L’ARS revient sur sa décision (Lire le communiqué)